La Nouvelle-Zélande est un pays riche en patrimoine culturel et naturel. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il fait partie des destinations les plus visitées au monde. Cependant, un séjour dans ce pays inclut également la découverte de sa cuisine qui fait partie intégrante de sa culture. Même si la cuisine néo-zélandaise possède certaines similitudes avec celle de l’Australie, vous verrez dans cet article ses plats les plus emblématiques.

La vegemite

C’est un genre de pâte à tartiner de couleur brune à base d’extrait de levure de bière et d’arômes de légumes. Sa création remonte à la Première Guerre mondiale où la Marmite anglaise (une pâte à tartiner similaire à la vegemite) était introuvable. Le chimiste australien Cyril Percy Callister inventa alors un substitut pour les soldats. C’est ainsi que la vegemite devint une spécialité culinaire très populaire à partir de la seconde moitié du 20e siècle.

Elle est très riche en vitamines notamment B1, B2, B3 et B9 avec un goût un peu salé et amer. La vegemite se consomme étalée sur du pain de mie. Elle est très populaire en Nouvelle-Zélande et en Australie. C’est une spécialité à essayer lors d’un voyage en Nouvelle-Zélande.

Les moules vertes de Malborough

Les fruits de mer occupent une place importante en ce qui concerne la cuisine néo-zélandaise. Disposant d’au moins 15 000 kilomètres de côtes, il est tout à fait normal que l’on trouve des recettes qui en contiennent. Les moules dans ce pays de l’Océanie, par exemple, se distinguent des autres par la couleur verte sur le bord de leur coquille, comme on peut en voir à Malborough, une région située dans le sud du pays.

Leur taille peut atteindre plus de 24 cm. En plus d’être un traitement pour l’arthrose et le rhumatisme, ces moules vertes de Malborough, peuvent être cuisinées de diverses manières : à la sauce de crème de coco ou avec un peu de fromage, frites, farcies ou gratinées au four, et bien d’autres encore.

Le whitebait

Comme dit précédemment, la Nouvelle-Zélande est réputée pour l’abondance de ses produits de la mer, la plupart des spécialités culinaires sont à base de fruits de mer. À titre d’illustration, le whitebait est un plat à base de poissons minuscules blancs. Il existe également de nombreuses façons de les cuisiner. Le whitebait fritters est une sorte d’omelette aux poissons minuscules. Il est aussi possible de le déguster en friture avec de l’ail et du citron accompagné d’une sauce. C’est un plat très raffiné et très apprécié en Nouvelle-Zélande.

Le Hangi

Il s’agit d’un plat traditionnel des Maoris. Ce qui le diffère des autres est son mode de cuisson ancestral de la région de Rotura, au nord de l’île. Il consiste à déposer de la viande, des légumes, du poisson, du poulet, des patates douces enveloppés dans des sacs dans un lit de braises fumantes. La durée de la cuisson peut durer jusqu’à 3 à 4 heures minimum, cela dépend surtout de la quantité de nourriture. À la fin de la cuisson, les légumes deviennent croquants et la viande bien tendre et savoureuse. À l’évidence, ce plat est très sain et assez simple avec un goût fumé original.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.